Quel talent pour quel service ?

Matthieu 25:14 : «Il en sera comme d’un homme qui, partant pour un voyage, appela ses serviteurs, et leur remit ses biens.»

Dans cette parabole de Jésus, nous mettons souvent l’accent sur le nombre de talents reçus par les serviteurs pour en déduire que chacun nous avons reçu des talents différents pour une même cause.
Mais ce qui importe en fait, c’est qu’il soit inconcevable pour le Maître que ses serviteurs restent inactifs pendant son absence !

Un appel

Servir le Maître, c’est la mission du croyant pour toute la durée de son existence ici-bas. Cela ne relève pas d’un désir de notre part mais d’un ordre de la part de Dieu : Il nous appelle d’une manière impérieuse. Dieu décide de nous envoyer vers nos semblables pour leur délivrer ce message qui seul peut les sauver. Nous taire, fait de nous un serviteur qui n’a même pas pu aller déposer le talent à la banque …

Des biens

Il ne nous appelle pas à utiliser nos biens mais les siens car tout ce que nous possédons, ce que nous sommes capables de faire est une grâce que Dieu nous a accordée. Nos compétences, notre temps, notre argent, lorsqu’ils sont confiés à Dieu, vont faire de nous un disciple qui engendre des disciples.

Rendre compte

Au retour du maître, il faut rendre compte de notre administration. Ce n’est pas un message alarmiste que nous lisons dans cette parabole mais bien au contraire ! Nous sommes transportés de joie de voir que le maître est heureux du travail accompli. C’était comme quand nous ramenions une bonne note. Ce simple sourire nous réjouissait de voir de la fierté dans le regard de nos parents. Mon Dieu sera-t-il fier de moi ?

 

Jean-Paul VINCENT